La Vie est belle

Film : La Vie est belle (1946)

Réalisateur : Frank Capra

Acteurs : James Stewart (George Bailey), Donna Reed (Mary Hatch), Lionel Barrymore (Henry F. Potter), Henry Travers (Clarence Odbody), Thomas Mitchell (Uncle Billy Bailey), Beulah Bondi (Ma Bailey), Ward Bond...

Durée : 2h 16m


La Vie est belle est un film joyeux et plein de bons sentiments, qui prône courage, générosité et espérance. Le scénario est original et permet de parcourir la vie du héros sans longueur et de récompenser in fino son intégrité et son esprit de famille. Aux différentes époques de sa vie, on le voit face à des choix difficiles où il renonce à ses envies personnelles de voyages, d’indépendance et de grandeur pour prendre ses responsabilités familiales ou permettre à un autre de s’épanouir. Cet effacement de soi lui procure un grand bonheur, jusqu’au jour où une énième épreuve menace d’avoir raison de son espérance. C’est alors que le film délivre son message final : la richesse est dans les cœurs et notre héros comme son père est plus riche que le vieillard aigri qui possède toute la ville ! Cette relation à l’argent se voit tout au long du film : plusieurs fois on voit le détachement et la générosité permettrent paradoxalement de régler une grave crise financière. Par ailleurs, l’esprit de famille habite notre héros qui se sacrifie pour elle et y trouve ses plus grandes joies. Ces beaux sentiments sont peints sans niaiserie mais avec finesse et souvent un comique vient égayer l'ensemble. On notera encore que la prière et la foi sont aussi mises à l'honneur, même s'il s'agit d'un conte, il nous est rappelé bien à propos qu'une prière est parfois mieux exaucée quand le ciel ne suit pas nos plans. Le jeu des acteurs est très convaincant, et le désespoir lui-même est bien rendu. Ainsi émotion et rire s'alternent pour faire de ce film une belle œuvre en faveur de la famille et de la générosité.