Actualités sur L'écran: Synthèse du questionnaire 2014

 

 

Synthèse des réponses au questionnaire

Sur tous les répondants (abonnés et non-abonnés), vous allez relativement peu (56%), voire très peu au cinéma (28%). Vous y allez très majoritairement pour vous détendre (61%), puis pour apprendre des choses (21%), mais assez peu pour réfléchir (18%).

Les non-abonnés attendent des outils pour choisir très rapidement un film à regarder (23%) ou cherchent des informations leur facilitant l'éducation à l'image (17%). Approfondir un film déjà vu n'arrive qu'en troisième position (14%) juste avant la recherche de critiques d'ordre spirituel (11%). Le format écrit des critiques est très largement préféré (89% pour les non abonnés, 94 % pour les abonnés).

Pour les abonnés (à qui nous devons tout) les critiques sont très utiles (47%) et tous les répondants (100%) ont trouvé qu'elles étaient au moins moyennement utiles.
Pour les cotations, les proportions sont sensiblement les mêmes : 59 % les trouvent très utiles, 24 % utiles, et 18 % moyennement utiles, personne ne les trouve inutiles ou assez peu utiles.
Concernant les articles de fond, la consultation est faible pour 41 % des interrogés, et élevée pour 24 %.
La fréquentation est équivalente pour les parcours (29 % les consultent peu), et 18 % seulement les consultent beaucoup. Il est intéressant de mettre ce chiffre en perspective avec le fait que 65 % des abonnés consultent le site pour des films à l'affiche, alors que 35 % seulement sont dans une démarche proactive (chercher et trier des films intéressants à regarder chez soi). En revanche concernant l'actualité cinématographique, ces mêmes abonnés sont majoritairement (67%) en recherche d'outils permettant de se faire très rapidement un avis sur les films, tandis que sur les films qui ont une certaine profondeur, ils recherchent des critiques fournies (51%) sans négliger l'importance des cotations (32%).
Le programme Cinécole est la surprise de ce questionnaire. Presque la moitié des abonnés (47%) ne connaissait pas ce volet de notre activité. En revanche 88 % estiment que cette activité a une réelle utilité.
59% consultent nos fiches pour leurs enfants, et 76 % le fait pour leurs adolescents.
La plupart de nos lecteurs (65%) consultent L'Écran pour choisir un film à aller voir, tandis que 24 % seulement consultent les articles pour des films qu'ils ont déjà décidé d'aller voir.

L'ergonomie du site satisfait moyennement les visiteurs, et en particulier l'image de fond, jugée trop sombre par plusieurs.

Ce que nous allons donc mettre en place dans les semaines à venir

Pour nous ce questionnaire est le point de départ d'une remise en question et d'un travail de longue haleine. Il va falloir conserver ce qui plaît et abandonner ce qui ne sert pas, tout en restant fidèle à notre vocation : défendre l'idée que divertissement et développement personnel (intellectuel, psychologique ou spirituel) ne sont pas incompatibles.

Voilà donc les mesures qui seront prises (échelonnées dans le temps) :

1) pour les blockbusters (ou films « popcorn » selon l'expression d'un ou une d'entre vous), les critiques seront très raccourcies afin que vous puissiez vous faire un avis très rapidement ;

2) de plus nous allons commencer par mettre en place un système de notation qui vous permettra de vous faire une idée très rapide mais assez détaillée des points forts et des faiblesses de chaque film.

3) Les deux mesures ci-dessus permettront une autre chose importante : les critiques auront plus de temps pour se concentrer sur les films intéressants et étoffer leurs critiques en conséquence.

4) Nous allons également prendre toute une série de mesures sur l'ergonomie du site afin de le rendre plus facile et agréable à consulter. Dans le même ordre d'idée, nous allons plus orienter le site sur un fonctionnement participatif, plusieurs d'entre vous nous en ayant fait la demande.

5) Votre format de critique préféré étant l'écrit, nous allons abandonner les critiques audio (« c'est vous qui voyez ! ») afin de réserver notre énergie pour d'autres projets.

6) Afin d'étoffer notre mission et de répondre à ceux qui ont souhaité avoir accès à des recommandations de films, nous allons rendre les parcours – dont c'est précisément la vocation - plus visibles et plus nombreux. Véronique d'André a accepté la charge de piloter la « Tiger team » sur ce projet.

Dans les semaines à venir, vous constaterez donc un certain nombre de changements sur L'écran.

Ces idées sont nos priorités, mais il est entendu que les nombreuses autres suggestions ne sont pas écartées pour autant (la demande d'une application mobile, par exemple).

Concernant le caractère payant de L'écran

Par Raphaël Jodeau

 
 
Nous sommes devant un problème difficile à résoudre. La très grande majorité des interrogés reconnaît qu'il y a un besoin non satisfait et que L'écran représente une vraie valeur ajoutée, mais cette même majorité ne semble pas disposée à payer un abonnement, même à 40 € par an. On nous dit souvent qu'il est dommage que nous soyons payants...
 
Or, vu notre niveau d'exigence, chaque critique de film prend à un critique de 3 à 6 heures selon le niveau (pigiste, critique ou analyste). Dans la mesure où nous sortons entre 4 et 6 films en moyenne par semaine, vous comprenez que, quelle que soit la situation du rédacteur (étudiant, mère de famille, engagé(e) dans la vie active), les membres de l'équipe font un véritable sacrifice hebdomadaire ! Leur formation est ardue, continue (chaque mois ils reçoivent un nouveau livre à lire sur le cinéma, la philosophie, etc.), et leur rémunération est déjà infiniment en-dessous de ce qu'ils mériteraient !
 
On pense souvent qu'il suffit d'aller voir un film et de gratter quelques lignes. Rien n'est moins vrai ! Il s'agit d'un réel travail de documentation et de réflexion, et ceux qui nous rejoignent par amour du cinéma nous quittent très souvent devant la tâche extraordinaire que cela représente.
 
Je vais être franc, nous ne savons donc pas encore quoi faire pour résoudre cette problématique, mais ce que je pouvais faire en tout cas, c'est vous exposer la situation.
 
D'autre part, je profite de ces quelques lignes pour remercier chaudement toute l'équipe qui travaille à L'écran dans le plus grand silence et conjugue les qualités rarement cumulées d'intelligence, d'ouverture d'esprit, d'abnégation et de dévouement.
 
Show must go on !